La Philosophie d'Emmanuel Levinas

Publié le par Alexandre Schiffer

La Philosophie d'Emmanuel Levinas

Editeur : PUF
Publication :15/5/2007

Ce livre opère une lecture transversale de l'oeuvre de Levinas afin de mettre en évidence la manière dont le penseur a profondément modifié, sur le plan conceptuel, l'approche des trois disciplines majeures de la philosophie : la métaphysique, l'esthétique et l'éthique. En ce qui concerne la métaphysique, le débat fondamental avec Heidegger est principalement abordé à travers la déstabilisation que Levinas fait subir, à l'intérieur d''Etre et Temps', à l'analytique du Dasein, dans l'examen des notions de monde, d'essence et d'existence, de transcendance, de triple structure du souci, de néant et d'angoisse, de l'être pour la mort. Cette critique de l'ontologie heideggérienne ouvre la pensée de Levinas sur un domaine qui a été peu analysé jusqu'à présent : l'esthétique. Celle-ci engage en particulier l'examen, sur le plan phénoménologique, du rapport à Sartre, Merleau-Ponty et Blanchot. Loin de frapper l'art du sceau du rejet, sinon du mépris, ainsi qu'on l'a parfois soutenu, c'est une véritable fonction ontologique que Levinas attribue à l'art, dès lors qu'il y perçoit, dans ce qu'il définit comme un entre-temps, la structure sensible de l'être. Son éthique, quant à elle, s'efforce de dépasser, via notamment les notions de visage, d'infini et de diachronie, mais en se référant à Bergson également, les catégories traditionnelles dans lesquelles le rapport à autrui a été pensé ou, plutôt, esquivé.

Commenter cet article

Richard 05/03/2010 11:28


Je crois que vous nous avez oublié Salvatore, nous autres lecteurs sur agoravox... à moins que ce ne soit du snobisme?

Voici le lien ou vos lecteurs vous attendent, des fois que vous ne soyez pas très doué avec l'informatique :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-berlinale-justice-pour-roman-70541


Serum 03/03/2010 12:20


Salvatore vos lecteurs attendent sur agoravox votre droit de réponse


kekic 23/01/2010 22:21


Alexandre,

Si entouré et déja si seul.


Te rapelles-tu ce verre de bierre renvérsé devant tes parents lors ce que je suis revenu des toilettes, au café du départ ?

Je n'étais rien et je ne serai rien de plus.

Do you realy want 2 make a better world ?